ARCHIVES

Rapport du match: AVRANCHES - ROUEN | Tour 5 | preparation (22-23)
Print 

AVRANCHES vs ROUEN
4 2

Plus d'informations

Date du match : samedi 23 juillet 2022
Heure du match : 18:00 h
Terrain : FENOUILLERE 1

Titulaires

Gardien
    Défenseur
      Milieu
        Attaquant

          Chronologie

          Buts Min. 53 ::<img src='/images/com_joomleague/database/teamplayers/Boateng-1.png' height='50' width='40' /><br />Charles BOATENGButs Min. 47 ::<img src='/images/com_joomleague/database/teamplayers/pollet.jpg' height='50' width='40' /><br />David POLLETButs Min. 42 ::<img src='/images/com_joomleague/database/teamplayers/boussaid.jpg' height='50' width='40' /><br />Mehdi BOUSSAÏDButs Min. 15 ::<img src='/images/com_joomleague/database/teamplayers/KEROUADAN.jpg' height='50' width='40' /><br />Alan KEROUÉDAN
          Buts Min. 68 ::<br />Buts Min. 64 ::<br />

          Événements

          Buts

          • 68' (1)
          • 64' (1)

           Résumé

          Football. National. L’US Avranches sur courant alternatif face au FC Rouen

          Face à des seinomarins assez timorés, et empruntés, l’US Avranches (Manche, National) s’est facilement imposée face au FC Rouen (Seine-Maritime), une formation de N2, samedi 23 juillet 2022, au stade René-Fenouillère (4-2), lors de son cinquième match de préparation. Mais elle a encaissé deux buts en seconde période, coupable d’un relâchement à l’heure de jeu. Damien Ott plaide une condition physique à parfaire.

          Le niveau des adversaires va decrescendo dans cette phase de préparation. Après deux équipes de Ligue 2 (Le Havre et le Guingamp), une de Ligue 1 (Stade Brestois) et un pensionnaire de National (Stade Briochin), l’US Avranches (Manche) 12e du dernier championnat de National, recevait un club de National 2, le FC Rouen (Seine-Maritime), pour son cinquième match amical de l’été, samedi 23 juillet 2022. Le seul dans son stade René-Fenouillère.

          Les hommes de Damien Ott passent une première mi-temps plutôt tranquille, Rouen ne faisant qu’illusion quart d’heure. Avant d’être vite dominé, acculé même, dans son camp par les Manchois, dont le pressing très haut gêne la construction. Et qui trouvent la faille, justement, après quinze minutes de jeu. Servi idéalement à l’extérieur de la surface, par une transversale qui lobe toute la défense, Kerouedan ajuste tranquillement Baltus d’une frappe croisée du gauche, qui se loge dans le petit filet (15’, 1-0).

          Rouen est souvent regroupé dans sa moitié de terrain, ses incursions dans le camp adverse sont rares. Car Avranches maîtrise son sujet, confisquant le ballon, avec Magnon en chef d’orchestre hyperactif, s’appuyant beaucoup sur Kerouedan, l’une des recrues estivales, assez disponible sur son côté droit. L’autre satisfaction, c’est Tattevin, très remuant dans la surface et généreux. Mais qui vendange toutes ses occasions. Ici, parce qu’il en fait trop en voulant jouer avec les défenseurs. Et finit par perdre la balle à l’entrée de la surface (21’). Là, parce qu’il ne parvient pas à ajuster sa reprise du gauche, qui s’envole, à la réception d’un bon centre de Kerouedan (40’).

          L’US Avranches se relâche en deuxième période et laisse revenir le FC Rouen

          Les Manchois trouvent de nouveau la faille, juste avant la mi-temps, par Boussaïd, après un une-deux dans la surface avec Boateng (2-0, 4-2). Et assomment Rouen d’entrée à la reprise. Par Pollet, d’abord, qui, deux minutes après le coup d’envoi, servi dans la surface, se retrouve seul et n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (47’, 3-0). Six minutes plus tard, Boateng, le capitaine, enfonce le clou à l’entrée de la surface, en nettoyant la lucarne (53’, 4-0).

          À 4-0, on pense que la messe est dite. Damien Ott commence même à faire tourner son effectif. Et puis… L’US Avranches se relâche, et remet Rouen dans le match, en encaissant deux buts casquettes en cinq minutes. Prunier, d’abord, fait un petit festival, remonte toute l’équipe, crochète un Brice Cognard étourdi et deux défenseurs, avant de marquer dans le but vide (64’, 4-1) ; A la réception d’un corner, ensuite les Manchois ne parviennent pas à se dégager. Bouzamoucha profite du cafouillage pour glisser le ballon au fond des filets (68’, 4-2).

          L’histoire retiendra que ce relâchement fut anecdotique. Que l’US Avranches a quelques autres alertes en fin de match, mais a tenu bon. Mais prendre deux buts dans un match amical sans danger, et tranquille, fait un peu tâche, quand même : « Notre jeu demande un engagement intense, plaide Damien Ott, le nouveau coach de l’USA. Les garçons n’ont pas encore la résistance physique pour tenir 90’. A l’heure actuelle, on a une autonomie d’une heure. Mais la préparation est encore longue. Ce que je retiens, c’est la qualité de la première heure, et ces quatre buts. » Il reste trois semaines pour être prêt d’ici la reprise du National, vendredi 12 août, sur la pelouse du SO Cholet.

          US Avranches-FC Rouen : 4-2 (2-0).

          Arbitre : M. Muriel.

           

          BUTS : US Avranches. Kerouedan (15’), Boussaïd (42’), Pollet (47’), Boateng (53’). FC Rouen : Prunier (64’), Bouzamoucha (68’).

          US Avranches : Beuve – Lemeray, Baret, Boateng, Magnon – Lescroart, Boussaïd, Kerouedan, Mendy – Daguin, Tattevin. Entraîneur : Damien Ott.

          FC Rouen : Baltus – Crocq, Yatabaré, Bassin, Tbahriti – Benzia, Bernasque, Nakoubi – Hitouss, Allée, Dorvil. Entraîneur : Maxime d’Ornano.

          Ouest-France Alexandre MAZEL. Publié le 23/07/2022 à 20h52